Nouvelles des Navigateurs

Ce blogue a été conçu par Nycole - VE2KOU et se veut un point de rencontre
entre les navigateurs, familles et amis du Réseau du Capitaine et de la CONAM.

LA CAMPAGNE DE FINANCEMENT 2016 EST LANCÉE et nous remercions à l'avance tous nos amis/navigateurs/supporteurs qui nous permettent de poursuivre nos activités.
Vous désirez participer ? - facile en utilisant
un virement INTERACT expédié à l’adresse : ve2kou@lereseauducapitaine.qc.ca

samedi 18 avril 2015

GRENADE - INFO A RETENIR ...

MERCI à Thérèse (Dame des Mers) pour cet article

Cutys. Retenez bien ce nom.

Si l'envie vous prend de visiter Grenade, appelez-le. Demandez-lui un tour de l'île.

Cutys ne vous dira pas une seule fois que son île est magnifique. Il vous la fera vivre. Vous l'expérimenterez toute une journée durant. À bord de sa fourgonnette, il vous promènera du sud au nord et d'ouest en est. Il vous fera découvrir des paysages qui vous laisseront sans voix. Puis chemin faisant, Cutys s'arrêtera autant de fois qu'il le faut pour vous faire apprécier son île.

À l'écouter et le voir aller, vous comprenez pourquoi cette île est surnommée l'île aux épices. Et tout de suite, vous verrez dans ses yeux l'amour qu'il a pour son île. En bordure de la route, il vous cueillera du gingembre, du safran, du curcuma. Il vous tranchera une écorce de cannelle; vous montrera le cacaotier; froissera des feuilles de coriandre afin que vous les humiez.

Vous serez surpris de découvrir que le clou de girofle est un bouton de fleur rosée; que la noix de cajou, rôti et salée qu'on aime tant, provient du pommier-cajou et qu'elle est en fait la tige de la pomme cajou, petite pomme comestible, juteuse et légèrement sucrée. Il vous coupera de ses mains nues une tranche de cactus dont la sève sert à la fabrication de shampoing. Il vous apprendra à reconnaître les arbres et leurs fruits: mangues, papayes; oranges, pamplemousses, avocats, pommes cirées, caramboles... Et puis, le fameux muscadier.

Quelque 4000 producteurs agricoles, regroupés en coopérative, vivent de la muscade. Ils espèrent que la Grenade reprendra bientôt son deuxième rang d'exportateur mondial. Les muscadiers commencent tout juste à se remettre d'Ivan, cet ouragan dit «le terrible» qui, en 2004, a détruit la production agricole et 90% des habitations de l'île en laissant 60% de la population sans toit.

Bien sûr, un tour de l'île serait incomplet sans la visite de la distillerie Rivers Antoine et de la chocolaterie de Grenade.

Cette rhummerie date de 1785. Ici, on continue de fabriquer le rhum comme au 18e siècle. Rien n'est mécanisé, sauf le transport de la canne à sucre à la distillerie. Un choix délibéré. Pourquoi? Cela procure de l'emploi sur une base annuelle à temps plein à 90 personnes.

Et puis la chocolaterie! Le bon chocolat de Grenade. Vous serez étonnés de constater que la grande variété de barres de chocolat produite dans cette toute petite fabrique est emballée manuellement! 1 500 barres de chocolat par jour!

Et au cours de ce tour de l'île vous vous étonnerez de lire des graffitis remerciant les États-Unis d'avoir envahi Grenade en 1983 pour anéantir les forces communistes pro-soviétiques et cubaines présentes au sein du gouvernement. Si aujourd'hui les Grenadiens apprécient de vivre dans un État démocratique, vous en croiserez qui vous diront que leur île s'est plus développée (services de santé, éducation, assurance sociale, aéroport international...) pendant les 4 années du gouvernement révolutionnaire populaire de Grenade sous Maurice Bishop (1979-1983) que ces 40 dernières années.

Bishop a été assasiné (1983) au Fort Georges avec 18 membres de son cabinet (dont une femme) par la faction communiste pro-soviétique loyale à Moscou. Un boulevard (le seul de l'Île) et l'aéroport portent désormais son nom. Mais, le gouvernement socialiste de Maurice Bishop continue encore aujourd'hui d'enflammer es débats politiques entre Grenadiens.

Aucun commentaire: